Toutes les courses ont une fin dans les Ombres [Arrêt de campagne]

C’est le cœur à la fois lourd et léger que le MJ annonce la fin de la campagne après 3 runs et 9 mois de jeu. Lourd car il a beaucoup d’affect pour les Ombres de Seattle, celles de Lagos et qu’il avait prévu mille choses pour Manadyne et les PJs. Une course poursuite haletante à la recherche d’artefacts, une guerre corporatiste à propos du Wifi, des Technomanciens et de l’histoire millénaire des grands qui refusent de céder le pouvoir à des plus jeunes (corpos). Toutes ces histoires possibles resteront dans la noosphère car, après moult discussion avec les joueurs, il apparait que plusieurs d’entre-eux n’apprécient pas ce jeu, que cela soit pour ses règles, ses dragons, son ambiance sombre, ses règles de vie corporatiste ou même pour les personnages qui sont, pour certains, « bancales ».

Le cœur léger car il y a bien d’autres jeux aux promesses ludiques attrayantes : 7th sea, Warhammer, etc.

https://i0.wp.com/unrealitymag.com/wp-content/uploads/2014/02/shadowrun.jpg

Publicités
Publié dans Edito, Saison 2017 | Laisser un commentaire

>>>>>Extraction Data: Lagos<<<<<<<

   

Publié dans Saison 2017, Univers | Tagué | Laisser un commentaire

Run Récupération \\ Artefact | Lagos // DIMR

Sinople est convoqué par Ramon. Il est accompagné de deux personnes :

– une indopakistanaise de 30-40 ans qui n’est autre que Shandra Patel, actionnaire mineur de Manadyne (2%). Celle-ci est issue de la rue, a été recruté par la fondation Draco et s’est hissée jusqu’à la direction de l’Institut thaumaturgique de Manadyne. C’est une mage très doué et un excellente pédagogue.

– une grande rousse aux yeux bleus de 25-30 ans habillée très « classe » du nom de Jane Foster aka Frosty. Cette runner sous contrat avec la fondation Draco est une mage initié et une grande baroudeuse spécialiste des zones encore sauvages du monde.

Le Grand Dragon Arleesh a « sollicité » Manadyne pour rembourser l’une de ses sept dettes en récupérant, sous le commandement de Frosty, un artefact magique du 4e Monde qui a disparu du Dunkelzhan Institut of Magical Research (probablement par la complaisance d’un de ses membres). Cet artefact est une carte magique de 1.20*80 cm découverte à Istanbul en 1929 et qui a failli être détruite lors d’un incendie en 2034. Sur cette carte, au fil des ans, de nouveaux signes apparaissent…

Son possesseur présumé est Sam Riel (4* ; -3 il y a 5 ans), un guerrier contractuel implacable et sulfureux, épéiste expert, black op d’une corporation de mercenaires.

Il se trouva actuellement à Lagos, plaque tournante africaine de tous les trafics.

Frosty a affrété un jet pour s’y rendre.

Prime de risque pour le run à Lagos : 10 000 Y/personne.

Run 4, épisode 1, 31/07/2017.

Publié dans Saison 2017 | Tagué , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

///////////CRYPTODATA | TECHNOMANCIE_QUESTION\\\\\\

Chronologie de faits divers potentiellement liés aux technomanciens :

29/11/2069 : en Chine, un accident de bus scolaire a été invité après que les freins d’urgence des véhicules et les barres anti-intrusion aient été activés. Les caméras ont montré un nain faire de grands gestes frénétiques quelques instants avant, puis tombé inconscient alors que les réverbères autour de lui défaillaient. L’individu a été évacué par la police.

08/03/2070 : clip de la reporter Sunshine (4-5* en tant que « fouille merde ») sur PrimeTime News (PTN), parlant d’une panne des publicités RA suite à une surcharge d’un signal inexpliqué. M. Sarabongo, atteint de la SIPA, a été inculpé après avoir affirmé avoir souhaité une « boutique plus silencieuse » juste avant la panne.

Début mars 2070, pendant une heure, suite à la montée en bourse de Manadyne, l’action de NéoNet a chuté brièvement sous celle de Saeder Krupp.

23/03/2070 : Celebdyr fait une annonce retentissante au sujet de NéoNet. Les analystes soupçonnent une avancée majeure dans la matrice sans fil.

>>>>>>>GHOST IN THE MACHINE<<<<<<<<<

Information spéculative sur le UCASun au sujet de nombreux témoignages depuis le début de l’année 2070 à propos de personnes ayant reçu des messages de fantômes, de personnes décédées lors du crash de la matrice de 2064.

////////////////////DATA END\\\\\\\\\\\\\\\\\\\

 

Publié dans Saison 2017, Univers | Tagué , , | Laisser un commentaire

La nouvelle vie de Sinople

Une précision importante sur les emploi du temps respectifs de Sinople et leurs positions.

Émeraude Étoilée a rassemblé le top management de ses sociétés durant un séminaire d’une journée, le 1er mars 2070, afin de présenter la version opérationnelle de son plan de synergie. La direction des différentes filiales doivent décliner les objectifs durant l’année. Il est prévu que l’intégration des actifs Star se termine au 1er janvier 2071. Les différentes marques étant connues et appréciées, aucun rebranding n’est prévue, si ce n’est la couleur du logo qui impliquera une notion émeraude et noir (à la place du rouge et noir de Manadyne et du bleu et blanc de Star Labs).

Les membres de Sinople vont appréhender la vie en corpo. Pour aucun d’entre eux, cela ne se fera simplement, même si pour les jumeaux la vie en Japancorps il y a 10 ans les a « préparés » à ça. La culture Manadyne tournée vers le bien-être et Star Labs vers la geekitude aideront à l’intégration mais les personnages vont avoir à s’intégrer dans une chaine hiérarchique leur imposant des supérieurs, des revues et points d’avancement, etc. Eux qui avaient l’habitude de leur indépendance chérie se retrouvent à gérer des engagements.

Pour Mork : Des formations en communication, en image, en gestion du temps. Des entretiens éprouvants, des stress tests de sparing partner, des questions vicieuses prises au dépourvu, des revues interminables d’entretiens avec les reprises sur les foirades possibles, les hésitations, etc. Gérer également un dragon qui n’a pas de besoin de dormir et dont l’esprit surpuissant est toujours au taquet. Le fait de porter un bout de l’âme d’un dragon est quelque chose qui prend son dû sur le corps comme sur l’esprit.

Pour Cathy : celle-ci va devoir parler de son secret avec d’autres médecins, des chamans d’Asclépios et d’une task force composée de membres de top niveau réunis pour l’occasion. La vie privée devient quelque chose d’illusoire, avec des sondes, des tests. Heureusement le fait que Cathy soit un médecin volontaire, que la structure amène beaucoup d’argent et de matériel aide à supporter toutes les contraintes, mais celles ci sont visibles. Pour des raisons de sécurité, une équipe de gardes escorte Cathy dans ses déplacements. Ça n’est pas une prison mais pour un être libre, ça y ressemble beaucoup. Et je ne parle pas des tests effectués par Misha avec ses CI militaires pour étudier les sprites.

Pour Gork : C’est peut-être pour lui que c’est le plus simple. A part les ordres, les revues de pairs où il tombe sur d’autres cerveaux brillants qui remettent en question certaines de ses idées, un responsable qui peut lui demander de travailler sur d’autres sujets que ce qui l’intéresse. Heureusement qu’il a une assistante et que c’est le paradis du geek. Mais quand même, son indépendance, le fait qu’il ait eu l’habitude d’être le tech de référence, lui manque un peu. Ici, il n’est qu’un tech brillant parmi d’autres talents rassemblés par un génie.

Bref, pour chacun d’entre eux, l’adaptation entre shadowrunner indépendant, brillant par rapport à la rue, se fait difficilement. Avec parfois (voire souvent) des responsables qui ont d’autres domaines de compétence, notamment financier, qui demandent des résultats pour le temps consacrés. Heureusement, les opportunités d’évolutions se font nombreuses et… Sinople représente tout de même des éléments particulièrement brillants des différents pools.

Pour M, la vie reste la même, bien qu’il soit de son côté quelque peu malmené dans ses habitudes. Il n’a plus son équipe à disposition et ses contacts politiques se font la guerre pour savoir qui, en octobre 2070, sera élu gouverneur de Seattle.

Publié dans Saison 2017 | Tagué | Laisser un commentaire

Un nouvel Empire est né : Manadyne

Un reportage exclusif d’April Greenpeeble.

Tout le monde n’a que ce mot à la bouche depuis l’incroyable CA du 17 février dernier où, si vous venez de sortir d’hibernation ces trois derniers jours, Francisco Ramon a révélé au monde entier qu’il était non seulement devenu un Coualt, ces énigmatiques dracomorphes, mais également le nouvel actionnaire majoritaire et CEO de Manadyne.

Les détails ne sont pas encore totalement sortis et nous attendons tous la confession sur le pourquoi du comment d’un golden boy Aztlan qui se transforme en un dragon. Mais avant toute chose, examinons son empire et ce que celui-ci représente.

Manadyne est une mégacorporation AA fondée en 2049 par feu le docteur Carolyn Winters, décédée en 2069 après une longue maladie. Ses premières armes furent dans l’enseignement, notamment dans l’enseignement aux Éveillés de toute nature. Cette ouverture aux différents métatypes et la promotion de la diversité ont régulièrement permis à Manadyne d’être primé aux Welfare Awards et d’avoir une position enviable dans les indices de désirabilité.

Rapidement, grâce à l’apport de prestigieux magiciens et théoriciens, le département de Recherche thaumaturgique pris le pas sur la première activité éducative, propulsant Manadyne dans la cours des grands au côté d’Aztechnology et de Wuxing.

L’un des applicatifs des formules permit de développer des succursales profitables dans le secteur de la médecine magique. Un autre coup brillant du Dr. Winters fut de s’associer aux NAN pour promouvoir un cycle court dans la création de fétiches labélisés écoresponsables. Ces différentes activités impressionnèrent tellement le grand dragon Dunkelzan qu’il offrit 80 millions de nuyens au département de Recherche pour l’aider à prospérer.

Manadyne s’est ensuite diversifiée dans les domaines suivants :

  • – Éducation (Manadyne YouthCare) ;
  • – Recherche Magique (Pentagram) ;
  • – Création de Talismans (TalisPoint) ;
  • – Services Magiques (Manadyne Services) ;
  • – Sécurité Astrale (Manadyne Services) ;
  • – Élevage et dressage d’animaux éveillés (ZenPets) ;
  • – Santé (Asclepius International Services) ;
  • – Manadyne Financial Services, la banque d’affaire du groupe ;
  • – Septentrion Entertainement, une holding de chaines diverses, éducatives et récréatives.

En 2065, un an après le Crash 2.0, Manadyne brigua le tant convoité AA. Pour répondre aux différents critères, il lui fallait devoir se diversifier. C’est pourquoi Carolyn Winters proposa une fusion avec la compagnie détenue par son beau-frère, Carl Winters, nommé Hyperbare Controls qui fut renommé Mangadyne pour surfer sur la vague culturelle japonaise. Les différents services qu’apporta Mangadyne furent les suivants :

  • – Divertissement Matriciel / Jeux Vidéos (Living Touch Studios) ;
  • – Sécurité Matricielle (Mangadyne Secure) ;
  • – Design Matriciel (Reality Arts) ;
  • – Entrepôt de données (LoreNet).

L’apport de Mangadyne fut un atout considérable pour l’image de Manadyne, repoussant les frontières du réel, tant dans la matrice que dans la magie. Les synergies dégagées furent impressionnantes, permettant à Manadyne de devenir une AA entrant directement dans le top 50 des plus grosses compagnies mondiales. En effet, bien que les deux compagnies restèrent indépendantes, des accords d’usage de services de sécurité, de conseils et l’usage de LoreNet permit à cette « petite » AA de marcher sur les platebandes de AAA aussi prestigieuses que Renraku (LoreNet), Wuxing et Aztechnology (toute la magie), Fuchi (Néonet maintenant) avec Reality Arts et même Horizon pour ce qui est de la « coolitude » et des services de jeux vidéos de Living Touch.

Lors de la mort de Carolyn Winters, l’action chuta dramatiquement et la société failli être rachetée par Wuxing. Un subtil jeu de pouvoir et un accord arraché de haute lutte à la Cours corporatiste empêcha cela d’arriver. Moins de deux ans plus tard, le jeune Francisco Ramon, qui avait déjà étonné tout le monde en refusant de vendre sa pépite à Damien Knigth, réussit là où Goliath échoua… Nul doute que cela va faire ruer dans les brancards !

Voyons un peu ce qu’amène le marié dans le pot commun : l’histoire de Francesco Ramon est célèbre. Citoyen Aztlan dont le père occupait le poste de Senior Vice-Président de Green Agronomics, la très puissante filiale d’Aztechnology en charge de créer les semences qui nourrissent près d’un tiers du globe, le jeune Francisco fut très vite remarqué pour son QI hors norme et son appétence tant pour la rébellion que pour la technologie. Sur les conseils avisés de sa mère, Esposita Ramon, Senior Partner dans l’une des firmes de relation publique d’Aztech, le jeune Ramon fit des études brillantes en dehors d’Aztlan et parvint sans peine à décrocher à 16 ans un doctorat de mécanique au prestigieux MIT&T.

À partir de fonds privés, il créa Starlab Concept, une pépinière à idées qui déposa brevets après brevets, revendant ensuite des licences à de grosses mégacorporations.

À noter d’ailleurs que Francisco Ramon détient plusieurs titres de champions du monde par équipe sur la franchise de jeu en ligne compétitif « Call for Honor ».

Son amour pour le jeu vidéo ne l’a pas empêché d’être très productif par ailleurs. C’est d’ailleurs après un brevet particulièrement réussi servant dans l’armement que ce jeune homme devint connu en dehors de la sphère geek dans laquelle il évoluait, lorsqu’il refusa un chèque de 75 millions de nuyens offert en personne par Damien Knigth qui avait le premier fleuré le doux fumet de la réussite. Les brevets et les licences permirent à Ramon de lancer ensuite StarDust Instrusties, une merveille de technologie et de process permettant de créer des pièces via nanoforges plus rapidement et à moindre cout avec une précision spatiale.

L’intérêt pour l’armement a généré un petit département au sein de Stardust Industries, nommé Quasar, travaillant sur de l’armement de pointe, aussi bien personnel que des drones revendus sous licence par Ares et par Aztech. Et oui, on peut refuser des chèques mais, hélas, on doit bien faire avec ce que l’on a comme cartes en mains !

Nous savons maintenant que c’est avec ces bénéfices qu’il a pu lancer Emerald City Graphics, sponsorisant deux autres petits génies d’origine russes, Miska et Patel. Cette 3e pépite fut l’objet, nous le savons de source exclusive, d’intenses tractations entre Telestrian et Néonet, toutes les deux intéressées par le département militaire et le développement d’une nouvelle forme de technologie matricielle.

Seattle par ECG

En résumé, Francisco Ramon apporte :

  • – Sécurité matricielle (Emerald Firewalls) ;
  • – Design matriciel (Emerald City Graphics) ;
  • – Équipement réseaux (StarLabs Industries) ;
  • – Une R&D forte de plusieurs milliers de brevets utilisés un peu partout (StarLabs Concepts) ;
  • – Starlabs Cybernetics, un département générant des prothèses cybernétiques spécifiques (GRIME, Trolls, design, animaux, environnements extrêmes) ;
  • – Stardust Nebula, filiale spécialisée en ingénierie satellite disposant d’une flotte de satellites de communication ;
  • – Un département d’armes et de drones (Quasar).

Comme nous pouvons le voir, Mangadyne et StarLabs se ressemblent beaucoup au premier coup d’œil. Cela serait en réalité se tromper que de penser cela : en effet, Reality Arts dispose d’un positionnement haut de gamme mais accessible avec des analyses marketing très poussées. Emerald City Graphics fait dans le luxe, dans le contrat premium (dont l’emblématique contrat avec Seattle). Nul doute que leurs forces commerciales sauront s’employer à étoffer leurs offres sur tous les segments de marché. Il en est de même pour la sécurité matricielle : entre les offres packagées premium et les CI de classe militaire pour gouvernement ou corporation, Manadyne a maintenant de quoi marcher sur les plates-bandes de Renraku et de Néonet.

En tout état de cause, cette alliance a permis d’évincer totalement le scandale de Carl Winters et permit à l’action de Manadyne de prendre 13 % depuis l’annonce de la fusion. La valorisation de Manadyne dépasse ainsi les 2 500 milliards de nuyen, la plaçant dans le top 20 des mégacorporations. Si leur technologie de réalité virtuelle est aussi bonne que mes sources le prétendent, il est certain que nous ne sommes pas au bout de nos surprises.

Qui sait, peut-être qu’avant la fin de cette décade, Manadyne ajoutera un A au deux qu’elle possède déjà.

C’était April Greenpeeble, pour KSAF. À vous les studios.

Publié dans Saison 2017 | Laisser un commentaire

Fin du run « Extraction » \\ C. Winters et K. Yukizushi // F. Ramon

  • – Émeraude Étoilée a doublé la prime : 50 000 nuyens par personne ;
  • – Les frais de groupe ont été pris en charge ;
  • – Citoyenneté Manadyne pour ceux qui le souhaitent (Mork obligatoire, Gork, Cathy et Shadow ont accepté) ;
  • – Emploi de Mork comme porte-parole avec 8 000 Mananuyen (monnaie de la mégacorpo, valable que dans ses magasins et certaines chaines) + un appart de fonction de 120 m² dans la Tour Manadyne, soit un équivalent de niveau de vie Luxe (10 000 nuyens) en tant que porte-parole d’Émeraude Étoilée.
  • – Emploi de Gork comme ingénieur dans la section drone de Starlab Concepts avec un salaire de 100 000 nuyens annuels et un appartement de 50 m² dans l’arcologie commune Starlab/Stardust qui ressemble à un paradis pour geek.
  • – Gork a pu dépenser sa prime pour avoir une forge numérique lui permettant de créer ses propres concepts dans la Gobcave.
  • – Shadow est resté agent indépendant de Manadyne, au service d’Émeraude Étoilée.
  • – Cathy acceptera un emploi et un salaire de 150 000 nuyens par Émeraude Étoilée pour étudier ses capacités si spéciales et travailler dans la création de formes complexes.

Pour finir, Émeraude Étoilée proposera à Sinople de devenir une team sponsorisée par lui-même afin d’agir sur son échiquier draconique et pour son empire.

Les personnages ont maintenant 40 XP qu’ils pourront dépenser plus ou moins facilement.

  • – Mork : le Dragonspeech
  • – Les autres à voir.
Publié dans Saison 2017 | Laisser un commentaire